VETERINAIRE de GARDE - Ouvrir le Menu

14 conseils vétérinaires pour emmener son chien aux sports d’hiver

Dr. Alexandra DEMAEGDT - February 12th 2019
(11 votes)
VETERINAIRE de GARDE | Partager sur Facebook

La neige rend les animaux fous de joie. Entre curiosité et jeu, tous les chiens sont en transe devant un beau tapis immaculé. Si vous partez aux sports d’hiver, vous les comblerez de bonheur en leur prévoyant une place dans la voiture ! Mais tout voyage se prépare. Voici nos 14 conseils pour partir en toute tranquillité, et éviter la case Urgences Vétérinaires !

Plan du dossier 3115

  1. Comment Protéger efficacement votre chien du froid ?
  2. Comment Protégez ses coussinets de la neige et du gel ?
  3. Mon chien peut-il manger de la neige sans risque ?
  4. Faut-il prévoir un entrainement adapté aux sports d’hiver ?
  5. Dois-je adaptez son alimentation pour son séjour ?
  6. Votre trousse de premier secours pour le sport d’hiver

Comment Protéger efficacement votre chien du froid ?

Eviter la tonte ou le toiletteur

Le chien se protège du froid naturellement par ses poils. En hiver, le sous-poil vient densifier le pelage pour former une couche isolante redoutable d’efficacité. Si vous prévoyez de partir aux sports d’hiver avec votre chien, surtout ne panifier pas de séance toiletteur.

L’effet immédiat se cette coupe de poils serait une fragilité accrue et une sensibilité au froid et aux éléments climatiques importante. Différez le rendez-vous chez le toiletteur à votre retour… ou même au retour des beaux jours.

Si vous envisagez des vacances aux sports d’hiver avec votre chien, ne le faites pas toiletter dans les 15 jours qui précèdent votre séjour.

Le manteau pour chien est une protection efficace

Certaines races de chiens n’ont pas la chance d’avoir un pelage dense et épais. Certaines races sont même nues, complètement dépourvues de poils. Sans poil, votre chien est exposé au froid.

Pour pallier à ce manque, la solution la plus simple est de rajouter une couche protectrice externe à votre animal : le manteau pour chien. Au départ réservé aux chiens de petits formats sortant du toilettage, le manteau s’est démocratisé et fortement développé depuis quelques années.

De grands noms de la mode se sont emparés du marché et proposent aujourd’hui des tenues assorties à celle des maitresses de l’animal.

Bien plus qu’un accessoire de mode, les manteaux pour chiens sont aujourd’hui des vêtements techniques, spécialement adaptés au froid et à la neige. Voici quelques références de manteaux particulièrement efficaces dans la lutte contre le froid :

  1. Winter DC de Zero DC®
  2. Ice Olation de Axaeco®
  3. Trixie Explore®

Le manteau pour chien est la protection ultime contre le froid. En complément du pelage de votre chien, Il lui apportera confort et chaleur. Choisissez un modèle assez lâche pour ne pas entraver les mouvements.

La truffe est particulièrement sensible au froid

La truffe du chien est une zone particulièrement sensible au froid et surtout au gel et au sel. La truffe est une zone kératinisée, à la jonction de la muqueuse nasale et de la peau du nez. Elle est très souvent maintenue humide par la respiration nasale et par le passage de la langue du chien.

En cas de températures fortement négatives, la truffe humide est exposée à un fort risque de gelure ou de gerçure. La kératine se fissure en mettant à jour la pulpe de la truffe qui saigne alors très facilement. La présence de sel dans la neige (suite au salage des rues), est un facteur d’assèchement de la truffe, conduisant aux mêmes blessures que le gel.

Les blessures de la truffes sont difficile à soigner et à cicatriser car le chien passe son temps à se la lécher, retardant l’efficacité du traitement. C'est pourquoi nous vous conseillons de protéger cet extrémité sensible du froid et de la dessication. L'application de produits gras est une solution simple, peu couteuse et très efficace. En fonction des produits utilisés, 1 à 3 applications quotidiennes pourront être nécessaires.

Pour éviter les gelures et gerçures de la truffe de votre chien, enduisez-la de vaseline avant chaque sotie à l’extérieur lors de votre séjour aux sports d’hiver.

Comment Protégez ses coussinets de la neige, du gel et du sel ?

Les blessures des coussinets aux urgences vétérinaires

Avec la truffe, les autres zones kératinisées exposées au froid, au gel et au sel sont les coussinets. En contact direct avec la neige, les coussinets sont sujets aux gerçures et gelures, fissurant la kératine et provoquant des crevasses. Dans les crevasses les plus profondes, des saignements plus ou moins importants peuvent apparaître. Les soins de coussinets sont longs, et la cicatrisation des plaies peut s’étaler sur plusieurs mois. Les saignements peuvent être abondants et difficiles à circonscrire. Nos vétérinaires de garde consultent régulièrement en urgence ce type de blessures.

Lorsque le coussinet est blessé, le chien continue de marcher dessus et de le soumettre à des tensions. Les crevasses ont alors une forte tendance à se rouvrir, voire à s’aggraver. La cicatrisation est alors retardée d’autant. Voici des mesures de prévention essentielles pour limiter les blessures des coussinets.

Une gelure, gerçure ou crevasse aux coussinets et difficile à traiter et longue à cicatriser. Pour éviter de passer par les urgences vétérinaires, une bonne prévention et un bon équipement sont indispensables.

Le tannage des coussinets, la solution confort

Une mesure de prévention des blessures est d’augmenter l’épaisseur et la résistance de la kératine du coussinet, en pratiquant un tannage. De nombreux produits existent et permettent, en 2 semaines, de transformer les pattes de vos chiens pour affronter le gel, le froid et le sel.

En application locale, l’utilisation des produits tannants est assez simple et ne demande qu’un peu de temps tous les jours. Les produits sont très bien supportés mais vous devez éviter que votre chien ne se lèche les pattes dans les instants qui suivent l’application. Le produit référence en matière de tannage est le SOLIPAT®. Pour ne pas perdre les bénéfice du tannage, nous vous conseillons de poursuivre les applications quotidiennes pendant toute la durée du séjour aux sports d'hiver, idéalement le soir, une fois la dernière promenade terminée.

En quinze jours, vous pouvez renforcer les coussinets de votre chien grâce à l’application quotidienne de produit tannant. Vous limiterez ainsi l’effet du froid, du gel et du sel. Poursuivez les applications pendant votre séjour.

Les chaussures pour chiens, en dernière minute

Si le temps vous manque, et que vous n’avez pas 15 jours à accorder au tannage des coussinets, vous pouvez alors opter pour la protection externe des pattes, grâce à l’utilisation de chaussures pour chiens. Ces dispositifs ont fait leurs preuves depuis de nombreuses années dans les courses de chiens de traineaux.

Aujourd’hui disponibles dans de nombreuses boutiques spécialisées, le choix est large. Vous devrez privilégier un système de laçage ou de fixation simple, efficace et durable. Si votre chien perd l’un de ses chaussures pendant la promenade dans la neige, vous aurez beaucoup de mal à le retrouver ! Assurez-vous aussi que la taille est ajustée à la patte de votre chien. Vous diminuerez d’autant les risques de blessures ou de pertes du chaussure.

Parmi les marques les plus utilisées, nous vous conseillons :

  1. Les SNOW & Go d’Ultra Paws
  2. Les KN1 Active PHSH

Par manque de temps, ou par simplicité, l’utilisation de chaussures pour neige à la bonne taille et simple à lacer est une excellente alternative. Vous protégerez les pattes du froid, du gel et du sel.

Mon chien peut-il manger de la neige sans risque ?

La consommation de neige provoque des troubles digestifs

L’ingestion en trop grande quantité de neige peut provoquer des troubles digestifs intestinaux, comme de la diarrhée. Si le cas se présente pour votre animal, n’oubliez pas dans votre trousse de premiers secours, des sachets de smectite, plâtre intestinal à faire avaler.

En cas de diarrhée, prévoyez dans votre trousse de premiers secours des sachets de smectite, une poudre à mélanger avec de l’eau et à faire avaler à votre chien, pour tapisser et protéger la muqueuse de son intestin.

La neige salée peut provoquer la mort de votre animal

Le risque le plus important pour votre chien à consommer de la neige, vient du salage des voies et routes. Le sel est bénéfique pour l’organisme dans une certaine quantité mais peut rapidement devenir toxique voire mortel pour de trop grandes quantités ingérées.

Lors du salage des routes, de grandes quantités sont épandues et se retrouvent dans les bordures de routes. Si votre chien en avale, il peut se créer un déséquilibre ionique important et aigu, provoquant un oedème du cerveau. Ces troubles cérébraux peuvent conduire à des convulsions, au coma ou même au décès de votre chien. En cas de doute, la consultation chez le vétérinaire, en urgence, est indispensable.

Avec une dose toxique de 4g/kg, votre chien risque une intoxication au sel s’il ingère de la neige suite au salage des routes. Au moindre doute, consultez le vétérinaire de garde.

Faut-il prévoir un entrainement adapté aux sports d’hiver ?

Augmentez la fréquence des promenades

Affronter une semaine, ou plus, de courses dans la neige, de sauts et de journées intenses nécessite une vraie préparation physique. Tout simplement pour éviter les blessures et traumatismes. La mise en condition physique est une phase essentielle pour la préparation de votre séjour avec votre chien.

Son intensité et sa durée dépendent grandement du mode de vie habituel de votre animal. Si votre chien est d’un naturel sportif, la phase de préparation n’est pas nécessaire. En revanche, pour tous les chiens ayant une vie tranquille et pauvre en activité physique, vous devez y consacrer au moins 15 jours. Alors comment procéder ?

La première mesure est d’augmenter progressivement la fréquence de ses promenades pour arriver à une ballade bi-quotidienne d’une durée totale moyenne de 1h30 à 2h. La masse musculaire s’adaptera lors de l’entraînement, tout comme son endurance et son système cardio-vasculaire.

Progressivement, sur 15 jours minimum, augmenter le nombre de promenade et leur durée pour aboutir à deux sorties par jour pour une durée totale de 2h.

Augmentez l’intensité des efforts

Lors de ses sorties quotidiennes, il est important de diversifier l’intensité de ses efforts. Certaines promenades pourront être dédiées à l’endurance, avec un rythme régulier sur une durée de 1h. Idéalement, couplez cette promenade avec votre jogging. Optez pour un rythme cool mais régulier, favorisant l’endurance.

D’autres promenades seront orientées vers l’explosivité, avec de nombreux jeux autour du ballon, des bâton, etc… Le but de ses sorties est de travailler les changements de rythme, et de solliciter de manière soutenue l’appareil cardio-vasculaire.

Prévoyez des sorties diversifiées, alternant le travail d’endurance (rythme régulier et prolongé) et le travail de l’explosivité (changements de rythme fréquent, sur des séances plus courtes). Votre chien pourra ainsi compter sur un coeur et système cardio-vasculaire au top !

La physiothérapie permet une excellente préparation

Une forte tendance dans la profession vétérinaire est le développement de centre de physio-physico-thérapie et hydro-thérapie. Ce sont des techniques douces pour une mise en condition progressive des muscles et du système cardio-vasculaire.

Il n’existe malheureusement que très peu de centre équipés pour une préparation physique. Si vous avez la chance d’y avoir accès, n’hésitez pas, ces séances seront un avantage certain dans la préparation de votre séjour.

Associer la préparation physique à l’hydro-thérapie et la physio-thérapie est une solution efficace pour améliorer la préparation physique de votre chien.

Dois-je adaptez son alimentation pour son séjour ?

Pensez aux compléments alimentaires

Lors de ses différentes sorties neige, votre chien va se dépenser beaucoup plus qu’à l’habitude. Course dans la neige, lutte contre le froid, intensité des efforts sont sources de consommation énergétique importantes et de sollicitations inhabituelles. Les muscules, mais aussi les articulations, sont soumises à des contraintes nouvelles. Vous devez prévoir de complémenter son alimentation en augmentant les apports.

Les compléments alimentaires sont des apports ponctuels de nutriments, sous forme de friandises, de sticks ou de boisson. Il en existe de nombreuses références, avec des objectifs différents en fonction de leur composition.

Nous vous conseillons la gamme de phytothérapie disponible sur le site www.bonjoureustache.com (ouverture du site commercial le 12 février).

Pour un séjour sans accroc, prévoyez de complémenter l’alimentation de votre chien 15 jours avant votre départ pour préparer son organisme aux contraintes inhabituelles de votre séjour aux sports d’hiver.

Augmentez la dose de croquettes habituelles

L’augmentation des dépenses énergétiques peut être facilement comblée par une augmentation des apports alimentaires. Si votre chien est nourri avec des croquettes, vous pouvez augmenter la ration quotidienne de 15 à 20% en fonction de sa race.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire habituel, le meilleur expert de l’alimentation de votre animal.

Pour ne pas perturber les habitudes de votre chien, répartissez cette augmentation de ration sur les différents repas de la journée. En cas de ration ad libitum (à disposition toute la journée), augmentez simplement la dose quotidienne distribuée.

Pour combler les dépenses énergétiques inhabituelles, vous pouvez augmenter la ration de votre chien de 15% à 20% en fonction de sa race et de sa condition physique.

Les gammes aliments sports d’hiver

Certaines marques de croquettes ont développé des gammes spécifiques pour les chiens sportifs, et plus particulièrement les chiens de traineaux. Ces gammes sont très riches et complémentées idéalement pour affronter le froid et les efforts intenses.

Si vous prévoyez de soumettre votre chien à une activité soutenue pendant une période supérieure à 10 jours, n’hésitez pas à consulter la gamme de votre marque de croquettes habituelles, il existe peut-être une référence adaptée. Attention à toujours prévoir un transition alimentaire sur plusieurs jours pour laisser le tube digestif de votre chien s’adapter à la nouvelle alimentation.

En cas de forte activité prévue sur plus de 10 jours, consultez la gamme sport de votre marque de croquettes habituelles, ou demandez conseil à votre vétérinaire habituel.

Votre trousse de premier secours pour le sport d’hiver

Vous êtes maintenant prêt à partir pour partager un séjour aux sports d’hiver avec votre chien. Dernière petite chose à prévoir : la pharmacie.

La trousse de premiers secours doit vous permettre de réagir efficacement en cas de problème, sans passer par les urgences vétérinaires. N’oubliez pas néanmoins que les vétérinaires de garde sont aussi là pour répondre à vos questions et vous épauler dans ces premiers gestes.

Voici la composition de votre trousse de secours minimale :

  1. Smectite (type SMECTA®)
  2. Bispetine Spray®
  3. Bandes Velpeau®
  4. Bandes Elastoplaste®
  5. Bandes cohésives
  6. Compresses grands carrés
  7. Vaseline en tube
  8. Solipat® votre tannant coussinets
  9. Couverture de survie

notre infographie "Emmener votre chien aux sports d'hiver"

Urgences Vétérinaires : Nos Conseils pour le sport d'hiver Télécharger l'infographie

Merci pour votre évaluation !
Evaluez cet article à votre tour

Ne ratez pas les autres dossiers du 3115...!

  1. ASSURANCE ANIMALE : Faut-il assurer son animal de compagnie ?
  2. VETERINAIRE de GARDE : Comment trouver son numéro? Quand faut-il appeler?
  3. ASSURANCE ANIMALE : Quelle est la meilleure assurance santé en 2019 ?
  4. URGENCES VETERINAIRES : Le TOP 5 des races consultées en urgence