VETERINAIRE de GARDE - Ouvrir le Menu
VETERINAIRE de GARDE | 3115 Urgence VETERINAIRE

Le Coryza du chat et du chaton, plus qu'un simple rhume !

URGENCES VETERINAIRES |  Les Urgences Vitales
Les Urgences Vitales

URGENCES VETERINAIRES | Est-ce une Urgence ?
Est-ce une Urgence ?

URGENCES VETERINAIRES | Les intoxications
Les intoxications

URGENCES VETERINAIRES | Risques saisonniers
Les Risques saisonniers

URGENCES VETERINAIRES | Tout Savoir sur...
Tout Savoir sur...

VETERINAIRE de GARDE | Partager sur Facebook
Le Coryza du chat et du chaton, plus qu'un simple rhume !

Le coryza du chat et du chaton : Plan du dossier

  1. Le coryza du chat et du chaton
  2. Qu’est-ce que le coryza du chat?
  3. Quelles sont les causes du coryza chez le chat?
  4. Quels sont les symptômes du coryza?
  5. Quand faut-il consulter
  6. Le coryza est-il une urgence vétérinaire?
  7. Contagion et Transmission du coryza du chat
  8. Comment le chat attrape-t-il le coryza?
  9. Le coryza du chat est-il contagieux?
  10. Un chat vacciné peut-il contracté le coryza?
  11. Le chien peut-il attraper le coryza du chat?
  12. L’homme peut-il attraper le coryza?
  13. Traitement et prévention du coryza du chat
  14. Comment protéger votre chat du coryza?
  15. Que faire si mon chat présente des signes de coryza?
  16. Peut-on guérir du coryza?
  17. Les antibiotiques pour soigner le coryza
  18. Le coryza laissent-il des séquelles?

Le coryza du chat et du chaton

Qu’est-ce que le coryza du chat?

Le Coryza félin est une maladie très fréquent chez le chat, dont les symptômes se rapprochent de ce ceux d’une grippe ou d’un rhume. Les vétérinaires l’appellent aussi Rhinotrachéite Féline Virale, car les symptômes concernent principalement le nez et la trachée, les voies respiratoires supérieures des chats. Par abus de langage, le coryza désigne chez le chat tout syndrome reprenant des symptômes des voies respiratoires supérieures:

  1. Ecoulement nasal (jetage)
  2. Ecoulement oculaire (épiphora)
  3. Eternuements
  4. Toux sèche, quinteuse

Quelles sont les causes du coryza chez le chat?

Cette pathologie est principalement causée par deux virus : l’herpès virus félin (HVF-1) et le Calicivirus félin. Néanmoins, elle peut parfois être provoquée par une bactérie : Chlamydophila felis.

L’herpès virus a la particularité d’atteindre la muqueuse nasale et oculaire et de rester présent dans l’organisme du chat de manière chronique avec des phases de latence. Durant ces phases, le chat ne présente pas de symptômes de la maladie mais il reste porteur du virus à vie. Des récidives peuvent alors avoir lieu tout au long de la vie du chat, ce sont des phases de réactivation et de ré-excrétion dues à des périodes de stress. Le chat est alors de nouveau contagieux via ses secrétions : éternuement, toux....

Le Calicivirus atteint plutôt la muqueuse buccale pouvant provoquer des lésions chroniques de la bouche du chat : gingivite, glossite (inflammation de la langue).

Quels sont les symptômes du coryza?

Le Coryza peut se manifester tout d’abord par des symptômes généraux tels que :

  1. abattement, prostration et léthargie
  2. baisse ou perte d’appétit
  3. la fièvre.

Mais rapidement, les signes cliniques spécifiques apparaissent, avec principalement des symptômes respiratoires, comme des éternuements avec un écoulement nasal et parfois de la toux.

Le chat peut également présenter une atteinte au niveau des yeux avec une conjonctivite et un écoulement oculaire.

Enfin, à cause du Calicivirus, on peut observer des lésions buccales comme des ulcères au niveau de la langue et de la muqueuse buccale ou encore une gingivite. Cela se traduit par une douleur au niveau de la bouche engendrant une difficulté à manger, à mastiquer et une hypersalivation.

A terme, l’ensemble de la sphère oro-naso-pharyngée peut être touchée, ainsi que les yeux. Le coryza est une maladie polymorphe, et tous les chats atteints ne présentent pas la même gamme de symptômes.

Le coryza du chat est une maladie le plus souvent bénigne, mais qui peut se compliquer en fonction de l’agent pathogène (virus ou bactérie). Soyez prudents avec votre animal et réagissez au moindre signe clinique.

Quand faut-il consulter

Les signes cliniques deu coryza sont souvent bénins, et assimilables à un simple rhume. Dans un partie des cas, la maladie reste à ce stade et ne cause que très peu d’altération de l’état général de votre animal.

Il arrive fréquemment que le Coryza d’origine virale se complique en infection bactérienne grave. Le tableau clinique change alors. Les écoulements clairs dans les premiers stades deviennent purulents au niveau du nez et des yeux, signe du développement de bactéries et de foyers infectieux.

A ce stade de la maladie, il ne faut donc pas attendre pour consulter. Dès l’apparition des signes généraux, ou des crises d’éternuements avec des écoulements même transparents, il ne faut pas hésiter à consulter son vétérinaire. La prise en charge précoce du coryza est l’une des garanties d’une guérison rapide, sans complication.

Le coryza est-il une urgence vétérinaire?

Dans les stades avancés de la maladie, le chat peut présenter des symptômes délétères et de graves altérations de ses fonctions vitales, principalement respiratoires et organique. La consultation en urgence est alors nécessaire, principalement en cas de :

  1. Detresse respiratoire, respiration gueule ouverte
  2. Grave altération de l’état général
  3. Fièvre importante (supérieure à 39,5°C)
  4. Immuno-dépression suite à Leucose (FelV) ou Sida du chat (FIV).

Certains de ces signes cliniques peuvent nécessiter une hospitalisation et une assistance respiratoire urgente. En cas de doute, vous pouvez contacter le vétérinaire de garde.

Si vous observez les symptômes d’un coryza sur votre chat (éternuements, écoulements oculaire ou nasal), n’attendez pas pour prendre un avis vétérinaire. En cas de grave atteinte de l’état général ou si votre chat respire la gueule ouverte, n’attendez pas et consultez en urgence.

Le Coryza du chat et du chaton, plus qu'un simple rhume !

Contagion et Transmission du coryza du chat

Comment le chat attrape-t-il le coryza?

L’excrétion du virus se fait par la salive et les écoulements nasaux et oculaires, via les gouttelettes projetées lors des éternuements ou des quintes de toux. Ces particules contenant les agents infectieux sont inhalées et atteignent ainsi les voies respiratoires.

Les différents agents pathogènes (virus et bactéries) sont présents en abondance dans ces liquides physiologiques, et à la faveur d’un contact avec les muqueuses d’un chat sain, contaminent facilement les chats sains.

Les chattes gestantes porteuses de la maladie peuvent subir une réactivation du virus à la naissance des chatons, la mise-bas étant une période de stress, et ainsi les contaminer lors des premières semaines de vie.

Les chats ont une grande activité de toilette au cours de laquelle ils lèchent leur pelage. La salive contaminée est alors épandue sur les poils, qui peuvent à leur tour souiller la main de la personne qui le caresse.

Les chats se contaminent par contact direct avec un chat malade ou de manière indirecte par contact avec un support contaminé.

Le coryza du chat est-il contagieux?

Le Coryza est une maladie très contagieuse entre chats mais elle peut également être transmise via un intermédiaire comme l’Homme. Les personnes qui entrent en contact avec un chat atteint de Coryza peuvent transmettre la maladie à un autre chat, s’ils ont touché le chat malade, mais également via leurs vêtements ou leurs chaussures. Le mode de contagion de cette maladie respiratoire est double :

  1. direct aéroporté, par les goutelettes expulsées par les éternuements et quintes de toux des chats malades,
  2. indirect manuporté, par les objets inertes souillés ou par l’homme.

Les virus et bactéries du coryza ont une grande résistance dans le milieu extérieur, et la contamination peut donc s’étaler dans le temps sur plusieurs jours.

Un chat vacciné peut-il contracté le coryza?

La vaccination contre le Coryza prépare le système immunitaire contre les souches virales mais ne le protège pas contre la souche bactérienne. La vaccination permet donc de stimuler le système immunitaire du chat et ainsi de diminuer grandement les chances de développer la maladie et diminue également l’intensité des symptômes. En revanche, n’étant pas protégé contre la bactérie, un chat vacciné sera malgré tout sensible à certaines formes de coryza.

Le chien peut-il attraper le coryza du chat?

Non, les agents responsables du Coryza du chat ne sont pas transmissibles au chien.

Les chiens ne peuvent donc pas développer de Coryza mais ils peuvent contracter des maladies similaires, avec des symptômes respiratoires, comme la Toux du chenil.

L’homme peut-il attraper le coryza?

Non, le Coryza n’est pas non plus transmissible aux êtres humains.

Le coryza est une maladie très contagieuse, dont les agents pathogènes peuvent survivre plusieurs heures dans le milieu extérieur. Un chat attrape le coryza par contact direct avec un congènère malade, ou contact avec un support souillé (objet, main du propriétaire,...) Les chats errants sont un réservoir important des virus du coryza.

Le Coryza du chat et du chaton, plus qu'un simple rhume !

Traitement et prévention du coryza du chat

Comment protéger votre chat du coryza?

La meilleure prévention contre le Coryza reste la vaccination. Même si le vaccin ne couvre pas tous les pathogènes responsables de la maladie, le bénéfice reste important car il a fortement aidé à diminuer le nombre de chat atteints.

Il est également conseillé de vacciner les chats vivants exclusivement en intérieur car ils peuvent être contaminés par l’intermédiaire de leur propriétaire si celui-ci a été en contact avec un chat malade.

Les animaux ayant déjà contracté le Coryza peuvent également être vaccinés, une fois rétablis, car cela permet de diminuer l’intensité des crises futures en cas de réactivation du virus.

Que faire si mon chat présente des signes de coryza?

Si votre chat présente des symptômes pouvant faire penser à un Coryza, il est important de le faire consulter par votre vétérinaire qui pourra alors poser un diagnostic précis ainsi qu’un traitement adapté. De plus, il est important d’éviter de mettre en contact un chat suspecté de Coryza avec ses congénères.

Parmi les premiers gestes qui peuvent vous aider à orienter vos choix, vous pouvez prendre la témpérature de votre chat.

Si votre chat présente des écoulements oculaires, vous pouvez nettoyer les yeux à l’aide de sérum physiologique, à raison de 3 à 4 soins par jour.

Si plusieurs chats vivent ensemble dans votre foyer, isolez le malade pour éviter le contagion directe et respectez les geste d’hygiène élémentaires pour vous occuper de vos autres félins.

Peut-on guérir du coryza?

Les traitements mis en place lors de Coryza ne permettent pas de guérir de la maladie mais d’éviter ou de soigner les complications bactériennes. Un chat ayant une bonne immunité peut se débarasser de son coryza en 15 jours.

En revanche, des chats immuno-déprimés seront plus fragiles et auront plus de difficultés à guérir. Par exemple, les animaux atteints du sida du chat (FIV) ou de la leucose (FelV) sont particulièrement délicats.

Un chat semblant guéri (qui ne présente plus de symptômes du Coryza) peut rester porteur de la maladie toute sa vie et l’excréter de nouveau lors de périodes de stress ou de faiblesse du système immunitaire.

Les antibiotiques pour soigner le coryza

Les antibiotiques peuvent faire partie du traitement mis en place par votre vétérinaire lors de Coryza afin de prévenir une complication bactérienne ou de traiter une infection déjà présente. Les antibiotiques peuvent être prescrits sous formes de comprimés à prendre par voie orale. Des nébulisations d’antibiotiques peuvent également être prescrites sous forme d’inhalations.

Lors d’atteinte oculaire, une pommade à base d’antibiotique peut-être prescrite pour application sur les yeux du chat.

Les antibiotiques les plus souvent utilisés sont l’amoxicilline seule ou en association avec l’acide clavulanique. La réglementation de l’usage des antibiotiques en médecine vétérinaire est strict et soumis à la loi éco-antibio. En cas d’inefficacité des molécules utilisées en première intention, le vétérinaire réalise un antibiogramme pour trouver les médicaments auxquels sont sensibles les germes.

Le coryza laissent-il des séquelles?

Les chats ayant contracté le Coryza peuvent parfois garder des séquelles au niveau du système respiratoire voire subir une atteinte chronique. Il peut y avoir des lésions irréversibles de la structure des cavités nasales et des sinus pouvant entraîner fréquemment un écoulement nasal, des ronflements ou des sifflements.

D’autre part, une atteinte de la cavité buccale peut laisser place à une gingivite chronique.

Enfin, si le chat atteint de Coryza a présenté des ulcères cornéens lors de l’expression de la maladie, un écoulement oculaire chronique peut persister par la suite.

Compte tenu de présence du coryza dans les effectifs de chats errants, la vaccination systématique est conseillée. En cas de coryza sur votre animal, commencez par nettoyer les yeux au sérum physiologique. En cas de complication, le vétérinaire prescrit des antibiotiques après avoir réalisé un antibiogramme. Même les formes graves ne laissent que peu de séquelles. Le coryza se guérit rapidement sur les chats non immunodéprimés.

Pour en savoir plus

  1. Quand le coryza devient une urgence vitale
  2. Vétérinaire de garde à proximité
  3. Retour aux dossiers "Tout Savoir Sur..."