VETERINAIRE de GARDE - Ouvrir le Menu
VETERINAIRE de GARDE | 3115 Urgence VETERINAIRE

Le coup de chaleur chez le chien, une urgence vitale

URGENCES VETERINAIRES |  Les Urgences Vitales
Les Urgences Vitales

URGENCES VETERINAIRES | Est-ce une Urgence ?
Est-ce une Urgence ?

URGENCES VETERINAIRES | Les intoxications
Les intoxications

URGENCES VETERINAIRES | Risques saisonniers
Les Risques saisonniers

URGENCES VETERINAIRES | Tout Savoir sur...
Tout Savoir sur...

VETERINAIRE de GARDE | Partager sur Facebook

Le coup de chaleur chez le chien est une urgence vitale, cause fréquente de décès chaque année. Apprenez à le reconnaître, à réagir dans l'urgence et à l’éviter. L’arrivée des premiers rayons de soleil s’accompagne d’une forte recrudescence des cas d’insolation aux urgences vétérinaires.

Plan de l'article

  1. Qu'est-ce qu'un coup de chaleur ?
  2. Pourquoi le chien est-il sensible au forte températures
  3. Dans quelles circonstances se produit un coup de chaleur ?
  4. Un chien enfermé dans une voiture
  5. Un excès d’exercice aux heures chaudes
  6. Une hyperthermie non traitée
  7. Quels sont les symptômes d’un coup de chaleur ?
  8. Signes physiologiques en réaction aux fortes températures
  9. Les symptômes du coup de chaleur
  10. Que faire en cas de coup de chaleur ?
  11. Les premiers gestes à réaliser
  12. Chien enfermé dans une voiture : que dit la loi ?
  13. La prise en charge par les urgences vétérinaires
  14. Quelles sont les séquelles d’un coup de chaleur ?
  15. Peut-on laisser son chien dans sa voiture ?

Qu’est-ce qu’un coup de chaleur ?

Le coup de chaleur chez le chien est un syndrome qui correspond à la réaction de l’organisme du chien face à une exposition à des fortes températures, sur une durée plus ou moins prolongée. Souvent comparé à l’insolation chez l’Homme, son mécanisme est réellement spécifique au chien et à son métabolisme.

La température corporelle normale du chien varie entre 37.5°C et 38°C. A l’occasion d’un coup de chaleur, l’organisme est soumis à une forte élévation de cette température interne, pouvant rapidement atteindre voire dépasser les 41°C.

De tels niveaux d’hyperthermie ne sont pas sans conséquence sur les fonctions cardiaque, respiratoire ou encore cérébrale. Le coup de chaleur est une réelle urgence vétérinaire, pour laquelle le pronostic vital est toujours engagé.

Pourquoi le chien est-il sensible au forte températures ?

Pour lutter face à une élévation des températures extérieures, les organismes animaux mettent en place de mécanisme de rafraîchissement. Chez l’homme, la sudation est le moyen de réguler leur température corporelle. La sueur produite à la surface de la peau s’évapore et produit ainsi une baisse de la température. Chez le chien, la présence de poils sur la grande majorité du corps rend impossible ce mécanisme. Les zones de sudation existent pourtant, mais restent très réduites et insuffisantes :

  1. Sur le ventre
  2. Les aisselles et les aines
  3. Les espaces entre les doigts et coussinets.

Pour compléter sa régulation thermique corporelle, le chien utilise sa respiration. En augmentant sa fréquence respiratoire, le chien a la possibilité de limiter les effets de fortes températures extérieures. Malheureusement, ce mécanisme est souvent inefficace lorsque les conditions se prolongent et l’animal ne peut plus éviter la montée de sa température corporelle, et donc l’hyperthermie.

Dans quelles circonstances se produit un coup de chaleur ?

Un chien enfermé dans une voiture

Le cas le plus fréquemment rencontré en ce début de saison printanière est celui du chien, laissé enfermé dans une voiture stationnée au soleil. Alors que les températures extérieures sont encore modérées (moins de 20°C), les propriétaires pensent qu’il n’y a aucun risque à laisser son chien quelques minutes dans leur voiture, le temps d’une course.

Même en février, avec une température proche de 0°C, le stationnement au soleil peut faire monter l’atmosphère de la voiture à plus de 30°C très rapidement. Nos différentes expériences démontrent qu’en avril, il suffit de 10 minutes pour atteindre une température de 39°C à l’intérieur de la voiture.

Même avec une fenêtre entrouverte, la ventilation est souvent insuffisante pour compenser l’effet du soleil à travers les vitres et le pare-brise.

Le chien enfermé dans une voiture est la cause principale de coup de chaleur.

Un excès d’exercice aux heures chaudes

A la saison chaude, l’excès d’exercice peut provoquer une augmentation de la fréquence respiratoire physiologique. Dans certains cas, ce stress respiratoire est le point de départ d’un coup de chaleur.

Certaines races, comme les brachycéphales (race à la face écrasée comme le bouledogue), sont beaucoup plus exposées. En effet, leurs voies respiratoires étant anormalement étroites et sinueuses, le stress respiratoire est rapidement aggravé. Il est important de pouvoir identifier rapidement une situation à risque pour réagir efficacement.

Une hyperthermie non traitée

Dans certains cas plus rares, l’hyperventilation est secondaire à une fièvre. Lors d’une infection, comme la piroplasmose par exemple, il est fréquent que la température du chien atteigne les 40°C. Les mécanismes de lutte contre l’hyperthermie se déclenchent alors, et peuvent aboutir dans certaines conditions à l’effet inverse, à savoir ne aggravation de la température. L’animal passe alors en surchauffe, assimilable à un coup de chaleur.

Quels sont les symptômes d’un coup de chaleur ?

Signes physiologiques en réaction aux fortes températures

Lorsque les températures commencent à monter, les chiens ont le réflexe naturel d’augmenter leur fréquence respiratoire. Cette hyper-ventilation a pour objectif de diminuer la température corporelle, ou au moins de la réguler. Parallèlement, pour améliorer leur aisance respiratoire, les chiens recherchent les zones froides, comme des carrelages, et adoptent une posture caractéristique avec les coudes écartés. Lorsque les conditions de chaleur s’aggravent ces signes normaux évoluent vers le coup de chaleur.

Les symptômes du coup de chaleur

Le coup de chaleur est une véritable surchauffe générale de l’organisme du chien. Plusieurs organes vitaux se retrouvent exposés et peuvent présenter des défaillances.

En tout premier lieu, le système cardio-vasculaire s’emballe. La fréquence respiratoire devient très importante, avec des valeurs souvent supérieures à xxx. En conséquence, un oedème pulmonaire peut s’installer, aggravant encore le stress respiratoire. Avec l’hyper-ventilation, le rythme cardiaque augmente et des arythmies (troubles du rythme) peuvent apparaître.

L’organe le plus sensible à une hyperthermie est le cerveau. Lorsque la respiration ne suffit pas, le température cérébrale monte aussi, provoquant des dégâts malheureusement irréversibles. Les signes cliniques sont des tremblements, des convulsions pouvant aller jusqu’au coma.

Que faire en cas de coup de chaleur ?

Le coup de chaleur chez le chien est une urgence vitale, et à ce titre, la prise en charge doit être rapide. Lorsque des symptômes neurologiques sont déclarés, toute minute qui passe assombrit le pronostic. Quel faire en cas de coup de chaleur ?

Les premiers gestes à réaliser

Si votre chien déclare un coup de chaleur, votre premier réflexe doit être de contacter les urgences vétérinaires pour planifier une consultation au plus vite.

Dans l’attente de la consultation, voici les premiers gestes à réaliser chez vous:

  1. Placez votre animal dans un endroit ventilé et frais.
    Les endroits les plus frais seront les plus adaptés. Le sol en carrelage est un facteur à rechercher. Avec l’absence de fenêtres, les caves ou garage sont souvent les endroits les plus frais de la maison… pensez-y !
  2. Donnez une douche à votre animal
    La priorité est de rafraîchir rapidement votre chien, mais pas trop rapidement. Placez votre animal dans la baignoire ou douche et arrosez le corps avec une eau tempérée aux alentours de 20°C pour commencer. Vous éviterez ainsi le choc thermique et certaines complications. Après 10 minutes, vous pouvez baisser la température de la douche.
  3. Proposez à boire
    N'hésitez pas à mettre à disposition de l’eau mais ne forcez jamais votre chien à boire. Vous risqueriez d’aggraver le stress respiratoire.

Chien enfermé dans une voiture : que dit la loi ?

Si vous êtes confrontés à un chien enfermé dans une voiture, et commençant à présenter des troubles respiratoires, ou que vous considérez en danger (voiture stationnée en plein soleil), la loi vous autorise à agir.

En tout premier lieu, cherchez activement les maîtres aux alentours pour les alerter. En cas d’échec, vous avez une certaines latitude d’action.

Conformément à l’article 214-23 du code rural, vous avez la possibilité de procéder à l’ouverture du véhicule en présence d’un policier ou d’un gendarme. Lorsque la situation l’exige, et que vous ne pouvez pas attendre l’arrivée des forces publiques, vous pouvez briser la vitre pour sauver l’animal. Il est recommandé de s’entourer de plusieurs témoins qui pourront attester de l’impétuosité de la situation. Le propriétaire pourrait toutefois se retourner vers vous pour dégradation de bien… mais si la vie de son animal était en jeu, il ne saurait la faire à notre avis.

La prise en charge par les urgences vétérinaires

Le coup de chaleur est une urgence vitale, c’est à dire que sa prise en charge doit être la plus rapide possible car, dans le cas contraire, le pronostic vital de votre chien est engagé et le décès peut intervenir brutalement. Il est donc primordial de contacter les urgences vétérinaires au plus vite.

Lorsque vous avez réalisé les premiers gestes cités précédemment, le vétérinaire aura pour mission d’en prendre la suite. Le rafraîchissement du corps et des zones comme le thorax et le crâne reste une priorité. La régulation rapide de la température corporelle doit être surveillée et monitorée, pour éviter de basculer dans l’hypothermie.

Très souvent, votre chien sera placé sous oxygène pour diminuer le stress respiratoire, soit au masque soit dans une cage si sa taille le permet.

Pour compléter la gestion de l’état de choc, le vétérinaire placera votre chien sous perfusion pour le réhydrater et combler les pertes en sels minéraux. L’hospitalisation dure au minimum 24h, afin de surveiller le patient, et de réagir en cas de rechute.

Enfin, à la sortie des soins intensifs, une période de plusieurs jours sera consacrée à l’évaluation des éventuelles séquelles.

Quelles sont les séquelles d’un coup de chaleur ?

Les séquelles découlent des principaux organes touchés lors de l’épisode. Ainsi le plus souvent, les troubles seront neurologiques, en relation avec une surchauffe prolongée du cerveau. Des absences, tremblements, troubles de l’équilibre peuvent persister après le coup de chaleur.

Dans les cas les plus graves, des crises convulsives apparentées à de l’épilepsie se déclenchent. Lorsque ces troubles neurologiques sont trop fréquents et trop graves, les séquelles peuvent conduire à l’euthanasie du malade.

Des traitements pour améliorer l’oxygénation cérébrale peuvent être associés à des corticoïdes pour contrer les séquelles neurologiques.

Peut-on laisser son chien dans sa voiture ?

La majorité des coups de chaleur ont lieu suite à un séjour plus ou moins prolongé dans une voiture, exposée ou non au soleil. Nous vous recommandons de ne pas laisser votre animal dans une voiture non climatisée.

Si vous n’avez pas d’autre solution, vous devez absolument éviter de stationner au soleil, car la carrosserie provoque un effet multipliant sur la montée de température.

Si votre voiture est stationnée à l’ombre, veillez à maintenir une ventilation importante de l’habitacle en créant un courant d’air frais. Maintenir grandes ouvertes deux fenêtres opposées permet une bonne circulation d’air.

Quelque soit les solutions trouvées, n’oubliez pas que la température à l’intérieur d’une voiture peut monter à près de 40°C en moins de 15 minutes.